Pills

Le Rôle des Alpha Bloquants dans le traitement de l’adénome de la prostate

Chez les patients présentant une augmentation modérée du volume de la prostate et des troubles mictionnels d’intensité modérée mais toutefois suffisamment gênés pour qu’ils réclament un traitement, les alpha bloquants sont souvent prescrits en première intention.

Alpha bloquant est le raccourci pour antagoniste des récepteurs alpha-adrénergiques, une classe de médicaments qui avait d’abord été développée pour le traitement de l’hypertension artérielle.

Les alpha bloquants permettent la relaxation de la fibre musculaire lisse en bloquant les récepteurs qui reçoivent les signaux chimiques conduisant à la contraction de cette fibre. Dans la prostate, la relaxation de la composante de muscle lisse de la glande diminue la tension de l’encerclement par la glande du canal de l’urètre, permettant à l’urine de s’écouler plus librement.

Les catégories d’alpha bloquants: sélectifs et non sélectif.

Parce que les alpha bloquants non sélectifs – Doxazosine (Zoxan), Prazosine (Minipress) et Terazosine (Hytrin) – sont susceptibles de faire baisser les chiffres tensionnels, il ne sont pas le meilleur choix chez les patients qui prennent déjà un traitement anti-hypertensif. L’association de plusieurs médicaments anti-hypertenseurs peut entrainer des accoups hypotensifs source de fatigue ou de malaises chez les patients, surtout aux changements de position comme par exemple se lever d’une chaise ou du lit ( hypotension orthostatique).

Des épisodes brutaux d’hypotension peuvent être dangereux chez les hommes qui présentent des pathologies vasculaires, les exposant à un risque élevé d’accident cardio vasculaire.

A l’inverse les alpha bloquants sélectifs (Alfuzosine, Silodosine et Tamsulosine) n’ont pas d’effets sur l’équilibre de la pression artérielle, ce qui les rend intéressants chez les hommes qui ne peuvent supporter une réduction de leurs chiffres de pression artérielle.

Les autres effets indésirables des alpha bloquants sont le gonflement (l’oedème)  des chevilles et l’éjaculation rétrograde, qui est l’éjection du sperme en arrière vers la vessie au moment de l’orgasme, plutôt que dans le sens naturel, en avant , vers le canal de l’urètre et l’extérieur.

Certains alpha bloquants retentissent également sur le volume de l’éjaculat. Une étude a prouvé que la Tamsulosine réduit le volume de l’éjaculat alors que l’Alfuzosine est sans effet sur ce volume éjaculé .

La différence entre les différents alpha bloquants se fait surtout par rapport à leurs effets indésirables. Bien qu’il y ait peu de données permettant des comparaisons directes, les différents alpha bloquants semblent aussi efficaces les uns par rapport aux autres pour traiter l’hyperplasie de la prostate (HBP encore appelée adénome de la prostate)  et la gêne mictionelle qu’elle entraine. De plus, les effets indésirables varient plus d’un patient à l’autre que d’une molécule à l’autre, et il peut donc y avoir plusieurs prescriptions successives chez un même patient avant de trouver le bon alpha bloquant correspondant à ce patient.