L’hypertrophie bénigne de la prostate (Adenome)

Adénome de la prostate et troubles sexuels

Ladénome ou hypertrophie bénigne de la prostate peut, pour diverses raisons, augmenter les troubles de la sexualité liés à l’âge. Il doit être soigné et les possibles impacts des traitements sur la vie sexuelle peuvent être maîtrisés grâce à de multiples traitements et à une prise en charge sexologique.

L’adénome ou hypertrophie bénigne de la prostate

C’est une augmentation significative du volume de la glande prostatique qui aboutit à une obstruction du canal de l’urètre et à une gêne à l’évacuation des urines de la vessie.

Cette hypertrophie bénigne de la prostate atteint les hommes, surtout après 50 ans, avec 2 millions de français concernés et 80 000 opérations annuelles ; après 65 ans, 30% des hommes présentent des troubles urinaires.

Divers traitements sont possibles quand le confort du patient est altéré et/ou quand le développement de l’adénome de la prostate retentit sur l’appareil urinaire de façon telle qu’il risque de l’endommager irrémédiablement :

– Le recours à des traitements médicamenteux,

– Les méthodes chirurgicales classiques: adénomectomie par voie ouverte ou résection trans urétrale endoscopique,

– les interventions endoscopiques utilisant des LASERS et notamment l’énucléation de l’adénome au laser Holmium (HOLEP).

– La vaporisation bi-polaire endoscopique utilisant un courant électrique de haute énergie.

– l’élévation locale de la température intra-prostatique (ou thermothérapie) par micro-ondes transurétrales pour élargir la portion prostatique du canal de l’urètre,

– l’embolisation par injection dans les artères vascularisant la prostate de particules de la taille de grains de sable afin de les occlure pour aboutir à l’affaissement de l’adénome.

 

Impacts de l’adénome de la prostate sur la sexualité

A première vue, l’adénome n’affecte pas les capacités érectiles qui sont sans liaison physiologique avec la prostate.

Il ne devrait pas non plus diminuer les possibilités éjaculatoires car le sperme arrive dans l’urètre par les canaux éjaculateurs, débouchant en dessous de la zone prostatique hypertrophiée alors que la fonction de la prostate se limite à produire le liquide dans lequel se trouvent les spermatozoïdes produits par les testicules.

Pourtant, la moitié des patients présentent des troubles sexuels: éjaculations et sensations orgasmiques moins fortes, et troubles de l’érection plus fréquents.

Des études montrent que l’activité sexuelle diminue avec l’accentuation des difficultés urinaires.

 

Impact de l’adénome de la prostate sur la vie sexuelle des patients

Le volume anormal de la prostate adénomateuse comprime vaisseaux et nerfs liés aux capacités érectiles ou éjaculatoires, ce qui peut entraîner des éjaculations douloureuses ou impossibles comme des difficultés d’érections. Des troubles de la vidange de la vessie peuvent également entraîner des douleurs lors des érections. Enfin, l’infection  ou les biopsies prostatiques peuvent entraîner une présence de sang dans le sperme.

Ce sont des motifs courants qui conduisent un homme à consulter un urologue.

Les traitements de l’adénome de la prostate, comme ceux prescrits pour d’autres affections comme une hypertension artérielle, peuvent également présenter un impact sur la vie sexuelle des patients.

Les interventions chirurgicales peuvent, dans 80% des cas, aboutir à ne plus pouvoir éjaculer vers l’extérieur mais vers la vessie (éjaculation rétrograde), en conservant alors des orgasmes dits « secs » maintenant néanmoins la sensation de plaisir. Elles peuvent également entraîner des difficultés érectiles ou une baisse de la libido.

L’inquiétude générée par les difficultés urinaires rend le patient anxieux vis-à vis des relations conjugales, ce qui peut affecter psychologiquement sa sexualité. Le traitement de l’adénome de la prostate, en supprimant ces difficultés, peut avoir un effet libérateur et d’amélioration sur la fonction sexuelle.

Bien souvent l’âge est le facteur déterminant expliquant certaines difficultés en matière d’érections ou d’éjaculations.

Une étude menée sur 14000 patients et rapportée par l’Association Française d’Urologie confirme le double impact de l’adénome et de l’âge sur la sexualité des patients.

 

Solutions pour améliorer la vie sexuelle en cas d’adénome de la prostate

On constate la persistance d’une vie sexuelle chez plus de 80% des hommes de plus de 50 ans et chez la moitié de ceux de plus de 80 ans.

La consultation d’un urologue permet d’envisager les solutions permettant de traiter les éventuels troubles sexuels.

L’évaluation initiale de la sexualité des patients est le préalable indispensable pour envisager les possibilités de traitements, et informer sur leurs avantages et d’éventuels effets adverses.

Il y a une gradation dans la mise en oeuvre de ces traitements.

Le plus simple est d’avoir recours à des médicaments ingérés par voie orale. Cela doit toujours être tenté en première intention.

Il s’agit parfois d’aphrodisiaques, mais surtout de facilitateurs de l’érection qui appartiennent à la famille des inhibiteurs de la 5 alpha réductase comme le SILDENAFIL.

Diverses molécules et différents dosages existent, permettant d’ajuster la durée d’action souhaitée du médicament et l’horaire de la prise selon les souhaits du patient et les habitudes sexuelles du couple.

En cas d’échec de ces médications par voie orale il conviendra de proposer des injections intracaverneuses ou des solutions mécaniques comme le vacuum ou les implants péniens. Ces solutions ont été développées en détail dans un autre chapitre.

La libido risquant également d’être altérée par la routine accompagnant le vieillissement du couple ou par les effets secondaires de certains traitements, la situation doit être dédramatisée aux yeux du patient. Le couple doit être conscient des efforts de dialogue, de compréhension et de complicité dont il devra faire preuve et, le cas échéant, ne pas hésiter à consulter un sexologue.

 

Quelques éléments bibliographiques

Adénome de la prostate

http://urofrance.org/congres-et-formations/formation-initiale/referentiel-du-college/cancer-de-la-prostate.html

http://documentation.ledamed.org/IMG/html/doc-10831.html

Impacts de ladénome sur la sexualité

http://www.urologie-cupl.com/wp-content/uploads/2012/11/Prostateetsexualite.pdf

http://www.lamutuellegenerale.fr/le-mag-sante/senior/adenome-de-la-prostate-et-sexualite.html

Relations entre troubles urinaires et sexualité

http://urofrance.org/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/troubles-urinaires-du-bas-appareil-et-dysfonction-sexuelle-masculine-lenquete-msam-7-ou-enquete.html

Vie sexuelle en fonction de l’âge

Témoignages concrets

http://www.chu-nimes.fr/docs/patients/Compte_rendu_rencontre_helpp_10janv2013.pdf