SYMPTOMES cancer vessie

Signes et Symptômes du Cancer de la Vessie

Une hématurie macroscopique – la présence d’urine sanglante – surtout lorsqu’elle coloré la fin de la miction, évoque jusqu’à preuve du contraire l’existence d’une tumeur de la vessie.

 

L’hématurie

Dans nombre de cas, la présence de sang dans les urines, l’hématurie est le premier signe révélateur d’un cancer de la vessie.

Habituellement, le saignement est suffisamment important pour que la couleur habituelle des urines soit modifiée. Les urines sont roses ou rouges. Ces urines rouges traduisent l’hématurie macroscopique.

Il y a souvent des caillots dans ces urines sanglantes, ce qui élimine une cause néphrologique de saignement .

Les hématuries terminales, lorsque seule la fin de la miction est sanglante, sont d’origine vésicale mais si le saignement est abondant, l’hématurie devient totale et la miction est rouge du début à la fin.

Une hématurie totale peut provenir d’un saignement localisé à  n’importe quelle partie de l’arbre urinaire, depuis les cavités rénales jusqu’à l’urètre.

Parfois, l’urine garde une couleur normale, mais il y a des quantités anormales de globules rouges dans les urines à l’analyse microscopique.

Il s’agit alors d’une hématurie microscopique.

 

Test d urine

 

Cette hématurie est souvent capricieuse. Il peut y avoir un intervalle libre de plusieurs semaines ou plusieurs mois pendant lesquels les urines redeviennent claires.

Cependant, avec l’évolution de la tumeur, ces hématuries réapparaissent inexorablement.

Ces hématuries dans le cancer de la vessie à un stade précoce sont souvent isolées, sans autre gêne urinaire et souvent sans aucune douleur.

Il y a d’autres causes d’hématurie, notamment la présence d’un calcul au niveau d’un rein ou au niveau de la vessie, ou d’autres maladies des reins, ou encore des pathologies infectieuses au niveau des reins ou au niveau de la vessie, mais il est important d’avoir à l’esprit que des urines sanglantes doivent faire rechercher jusqu’à preuve du contraire la présence d’une tumeur au niveau de la vessie.

 

Les troubles mictionnels

Le cancer de la vessie peut parfois se traduire par des troubles mictionnels, et notamment une symptomatologie irritative comme le fait d’avoir :

  • Des mictions anormalement fréquentes : pollakiurie, diurne et/ou nocturne
  • Des brûlures ou des douleurs au moment de la miction ;
  • Des envies constantes, urgentes et persistantes d’uriner, même après une miction ;
  • Des besoins urgents voir des fuites si l’accès aux toilettes n’est pas suffisamment rapide ;
  • Un jet affaibli.

Ce type de symptômes est plus fréquent au cours des infections du bas appareil urinaire, ou lorsqu’il existe des calculs dans la vessie ou en cas de vessie hyperactive ou encore chez l’homme lorsqu’il existe une hypertrophie de la prostate bénigne.

Cependant, il est important qu’un bilan soit réalisé par un médecin car ils peuvent également traduire l’existence d’un cancer de la vessie.

 

Les symptômes du cancer de la vessie évolué

Les volumineuses tumeurs de vessie ou les cancers de vessie métastasés peuvent également entraîner d’autres symptômes comme :

  • L’impossibilité d’uriner ;
  • Des douleurs lombaires unilatérales ;
  • Une perte de l’appétit ou un amaigrissement ;
  • Une sensation de fatigue ou de faiblesse permanente ;
  • Des douleurs osseuses ;
  • Une sensation de vertiges.

 

A nouveau, beaucoup de ces symptômes sont plutôt susceptibles d’être en relation avec d’autres causes que le cancer de la vessie, mais il est important de consulter à cette occasion.