Cancer du rein

Les aspects épidémiologiques du cancer du rein

La forme la plus fréquente (60 à 80% des cancers primitifs chez l’adulte) est une tumeur épithéliale : l’adénocarcinome rénal à cellules claires, encore appelé tumeur de Grawitz ou néphroépithéliome. Ces tumeurs sont bilatérales dans 15% des cas. Les tumeurs tubulo-papillaires représentent 10 à 15% des cancers du rein. Ils sont volontiers plurifocaux et dans

Lire plus
Radiofrequence traitements rein

Traitement par radiofréquences des cancers du rein.

L’incidence du cancer du rein est en constante augmentation, concernant notamment de petites tumeurs découvertes fortuitement, qui représentent aujourd’hui plus de 59 % des cas, avec une proportion de patients âgés de plus de 65 ans qui a doublé en 30 ans. L’histoire naturelle des tumeurs de moins de 4cm est très variable. La question

Lire plus
cryothérapie pour traiter les cancers du rein

Indications de la cryothérapie pour les cancers du rein

On dénombre en France près de 10000 cas annuels de cancers du rein, surtout après 50 ans et près de deux fois plus souvent chez les hommes. Ils sont le plus souvent diagnostiqués sans signe avant-coureur, avec près de 60% d’entre eux à un stade précoce et des tumeurs de taille inférieure à 4 cm.

Lire plus
Cancer du rein

Les facteurs de risques et les signes d’alarme du cancer du rein

Les rares formes familiales se rencontrent chez des patients jeunes, volontiers atteints de tumeurs bilatérales. Le risque familial existe pour la maladie de von Hippel-Lindau et la sclérose tubéreuse de Bourneville. Y a-t-il des signes d’alarme ? Les signes classiques (hématuries, douleurs, tumeur) révèlent habituellement des cancers volumineux et évolués. Pour qu’un saignement colore en

Lire plus
Large cancer of the right kidney with caval thrombus up above the anastomosis of the hepatic veins

Le traitement du cancer du rein

La chimiothérapie conventionnelle est très peu efficace dans le cancer du rein. La radiothérapie est contre-indiquée car ce cancer n’est pas radio-sensible et de toutes façon les rapports très étroits du rein et de l’intestin ne permettent pas d’irradier à dose importante du fait des risques de nécrose intestinale. L’utilisation de nouveaux agents d’anti-angiogenèse en

Lire plus
Hystérectomie

Hystérectomie : risque accru de cancer du rein chez la femme

Même si le nombre de cas reste relativement faible, les femmes ayant subi une hystérectomie courent un risque accru de souffrir d’un cancer du rein, surtout si l’intervention a été réalisée avant la quarantaine. « Le risque de cancer du rein apparaît donc significativement majoré après hystérectomie pour lésion bénigne, et d’autant plus si celle-ci a

Lire plus