calvitie et cancer de la prostate

Cancer de la prostate et calvitie : le lien se confirme

Plusieurs études ont évoqué une association entre la calvitie et le cancer de la prostate. Ces recherches-ci ciblent une forme de calvitie bien spécifique. Ce lien a été suggéré lorsque la calvitie commence à apparaître à un âge jeune (vers 20 ans, avec alors un risque doublé de souffrir plus tard d’un cancer prostatique). Ici, l’association concerne une calvitie plus tardive. Une équipe américaine a analysé des données concernant quelque 40.000 messieurs, âgés de 55 à 74 ans. Ils ont rempli un questionnaire portant notamment sur le type de calvitie qu’ils présentaient, le cas échéant, vers l’âgede45 ans. Lors du suivi, ces informations ont étécroisées avec les diagnostics de cancer dela prostate. Le résultat montre qu’une forme spécifique de calvitie –golfes frontaux (front dégarni sur les côtés) et éclaircissement modérédela couronne (tonsure) –expose àune probabilitéaccrue de 40% desouffrir d’un cancer dela prostate agressif (développement rapide dela tumeur). Les chercheurs indiquent qu’ils doivent confirmer ces observations, mais considèrent que laprésentation dela calvitie pourrait constituer un indice important en termes de dépistage, et àtout lemoins desuivi étroit. Une explication hormonale permet de comprendre le lien entre le cancer dela prostate etla perte de cheveux : la production élevée d’androgènes peut àla fois affecter les follicules capillaires et stimuler la croissance des cellules cancéreuses prostatiques. Source: Journal of Clinical Oncology (http://jco.ascopubs.org/)