Cancer du sein et de la prostate : un lien surprenant

Cancer du sein et de la prostate : un lien surprenant

Les antécédents familiaux de cancer de la prostate exposent la femme à un risque accru de cancer du sein : pour celles qui sont concernées, la surveillance devrait être encore plus étroite. L’histoire familiale est déjà prise en compte dans l’évaluation du risque de souffrir de l’un de ces cancers, mais de manière cloisonnée.

Ce qu’indique cette étude américaine, c’est que des passerelles existent, en tout cas en ce qui concerne la probabilité de développer un cancer du sein chez la femme. Quelque 80.000 femmes ont été suivies pendant de nombreuses années. Les diagnostics de cancer du sein ont été croisés avec les cas de cancer de la prostate parmi les parents au premier et au deuxième degré (père, fils, frère…).

Le résultat montre que des antécédents familiaux de cancer prostatique touchant un membre de la famille proche augmentent de 14% le risque de cancer du sein, alors que ce risque est logiquement démultiplié lorsqu’on combine des antécédents de cancer du sein et de cancer de la prostate. A propos de l’influence de ce dernier, «des recherches sont nécessaires pour déterminer la part relative de la génétique et de l’environnement –similarités du mode et des conditions de vie – dans cette association », indiquent les chercheurs. Qui suggèrent en tout cas de se montrer attentif aux cas familiaux de cancer masculin, et en l’occurrence de la prostate, dans le suivi des femmes.

 

Source: Cancer (http://onlinelibrary.wiley.com/subject/code/MDH0/titles)