Découverte ADN et prostate

Des scientifiques chinois découvrent un gène lié au cancer de la prostate

Des scientifiques chinois ont identifié un nouveau gène fortement lié au cancer de la prostate, ce qui pourrait permettre de mettre au point de nouvelles méthodes de diagnostic et de nouvelles thérapies contre cette maladie.

Le biomarqueur nouvellement identifié, PCSEAT, a été découvert par des scientifiques de l’Institut d’ingénierie et de technologies biomédicales de Suzhou.

Leur recherche a établi que PCSEAT est surexprimé chez les malades atteints du cancer de la prostate, ce qui indique que PCSEAT pourrait représenter une cible thérapeutique potentielle. Le résultat de la recherche a été publié sur le journal « Biochemical and Biophysical Research Communications » en mai.

Grâce à cette recherche, les scientifiques ont mis au point un diagnostic précoce du cancer de la prostate et ont appliqué cette thérapie à un malade. Cette application permet d’améliorer considérablement l’exactitude du diagnostic de ce type de cancer et de réduire les coûts liés au diagnostic et au traitement.

La Chine a vu grimper le nombre de malades atteints du cancer de la prostate ces dernières années, cette découverte est donc très prometteuse pour la prévention future du cancer de la prostate.