Colpo IRM

Colpo IRM pelvienne dynamique (déféco-IRM) dans l’exploration des troubles de la statique pelvienne

Avec le concours du docteur Jonathan IFERGAN, Radiologue.

 

Le prolapsus génital chez la femme, est un trouble de la statique du pelvis appelé communément « descente des organes » (vessie, utérus, plus tardivement rectum) qui atteint 10 à 20% des femmes au cours de leur vie dont 30% des femmes ménopausées. Il est de plus en plus répandu, du fait notamment de l’allongement des durées de vie.

Menaçant rarement la vie des patientes, il provoque chez elles un inconfort majeur et sa prise en charge chirurgicale s’avère délicate. Un diagnostic précis est nécessaire pour bien définir son traitement. Il repose surtout sur un examen clinique et, le plus souvent, sur des examens complémentaires dont la  colpo IRM pelvienne dynamique (ou déféco-IRM).

 

Indications des examens complémentaires à l’examen clinique

L’examen clinique soigneux a pour but d’évaluer la tonicité des muscles du plancher pelvien ainsi que de déterminer les atteintes isolées ou intriquées des organes pelviens.

ColpoIRM organes pelviens

 

Des examens complémentaires sont en général indiqués pour préciser les anomalies de positionnement et/ou de fonctionnement des organes pelviens: rectum et canal anal, utérus et vagin, vessie et urètre ainsi que péritoine.

Rectocele - cystocele

 

Ils deviennent indispensables notamment :

– Si l’examen clinique met en évidence des problèmes sur plus d’un compartiment ou un prolapsus de la paroi postérieure du vagin accompagnant une hernie formée par le rectum dans le vagin (colpocèle postérieur).

– Avant une opération pour corriger un prolapsus dans le petit bassin : utérus, vessie, rectum (cure de prolapsus génital).

– En cas de récidive de prolapsus après chirurgie.

Tous ces examens permettent de visualiser l’emplacement des structures de la zone pelvienne, de les observer au repos ainsi que pendant les efforts de poussée ou défécation et de rechercher de possibles causes physiologiques à des troubles de fonctionnement locaux ressentis par les patientes. Ils permettent également de stadifier les éventuels prolapsus, de rechercher des pathologies associées ou de possible cause organique. Les techniques d’imagerie ont permis ces dernières années de réaliser de grands progrès, notamment en offrant une approche globale des compartiments pelviens.

 

Colpo IRM pelvienne dynamique et colpocysto-défécographie

La colpo IRM pelvienne dynamique ou déféco-IRM est un examen qui permet d’explorer un prolapsus des organes des trois compartiments pelviens :

  1. Compartiment antérieur ou urinaire (vessie et urètre),
  2. Compartiment moyen ou génital (utérus, col et vagin chez la femme ou prostate chez l’homme)
  3. Compartiment postérieur ou digestif (péritoine, grêle et rectum)

Exploration effectuée au repos, sous l’effet de la poussée abdominale et lors de l’exonération, avec une excellente résolution temporelle et spatiale et un excellent contraste.

Cet examen d’imagerie effectué par un radiologue complète l’examen clinique de l’urologue pour lui fournir une analyse synthétique de la situation.

La Colpo IRM pelvienne dynamiqueSa réussite dépend beaucoup de l’équipe médicale qui le réalise, tant pour la qualité des images que pour l’interprétation de ses résultats.

 

La Colpo IRM pelvienne dynamique tend à remplacer le colpocystogramme et la colpocysto-défécographie (CCD), anciennes techniques radiologiques de référence, car elle présente de nombreux avantages :

– Elle permet d’évaluer les muscles et ligaments du plancher pelvien en particulier les plus importants : les muscles releveurs de l’anus, composés de la portion pubo-rectale et des portions ilio-coccygiennes

– Elle permet une mesure quantitative précise du prolapsus et sa stadification (stade 1 : proche de la ligne sous pubo-sacro-coccygienne (SPSC), stade 2 : proche du vagin, à plus d’1 cm de la ligne SPSC et stade 3 : exteriorisé).

– Elle permet de détecter et d’analyser le contenu d’une elytrocèle – prolapsus développé au niveau du cul-de-sac de Douglas, dont le contenu peut être de l’épiploon (peritoneocele), de l’intestin grêle (entérocèle) ou du sigmoïde (sigmoidocele).

– Elle permet de caractériser un prolapsus rectal, du prolapsus localisé, le plus souvent, muqueux antérieur à l’invagination rectale circonférentielle (ou intussusception)

– Elle permet d’éliminer une cause organique (masse) et une pathologie associée (myomes …)

– Elle n’est pas irradiante et ne nécessite ni la pose d’une sonde urinaire (limitant ainsi les risques d’infection urinaire) ni l’injection intraveineuse de produit de contraste.

– Elle est rapide, durant moins de 20 minutes, à la différence de la CDD qui peut durer parfois plus d’une heure

Les principales limites sont :

– Le risque de sous-estimer un prolapsus. Celui-ci a tendance à se majorer en position debout ou assise.

– Comme tout examen IRM, elle est contre indiquée chez les patientes enceintes, porteuses d’un pace maker, d’un défibrillateur ou de tout autre implant métallique.

– Elle nécessite l’injection de gel intra-rectal et la coopération de la patiente.

 

Conclusions :

Face à un trouble de la statique pelvienne, la Colpo IRM pelvienne  dynamique ou defeco IRM devient l’examen le plus répandu au détriment de la colpocysto-défécographie. Moins longue et moins invasive, elle permet d’évaluer avec une grande précision les anomalies des différents compartiments pelviens et apporte des éléments morphologiques et dynamiques sur l’ensemble du pelvis en particulier sur les muscles du plancher pelvien.

Ces deux méthodes complètent les indispensables examens cliniques pré et post opératoires. Elles sont indispensables avant tout geste chirurgical, afin d’obtenir un bilan morphologique complet et de limiter les interventions au strict nécessaire.

 

Quelques éléments bibliographiques

Vidéo d’une Colpo IRM:


Colpo IRM by drdavody

Le prolapsus pelvien

http://www.reeducationperineale.net/prolapsus_pelvien.html

La colpo IRM pelvienne dynamique

http://www.fmcgastro.org/postu-main/archives/postu-2002-nantes/le-viscerogramme-pelvien-aujourdhui-lirm-dynamique-du-pelvis/

Avantages inconvénients de la colpo IRM pelvienne dynamique

http://www.sifud-pp.org/rc/com/sifud-pp/htm/Article/2011/20111208-090025-019/src/htm_fullText/fr/M%C3%A9moire%20VEJUX%20Nad%C3%A8ge.pdf

http://pe.sfrnet.org/Data/ModuleConsultationPoster/pdf/2006/1/dcf11440-d199-42df-b0b3-49ca84b918d7.pdf

Comparaison de la colpo IRM pelvienne dynamique et de la colpocysto-défécographie

http://onclepaul.net/wp-content/uploads/2011/07/statique-pelvienne-imagerie-2010.pdf

http://www.lapray-radiologie.fr/Les-Troubles-de-la-Statique-99

http://urofrance.org/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/role-de-limagerie-dans-lexploration-des-troubles-de-la-statique-pelvienne.html