Le cancer et ses traitements affectent le corps, mais aussi l’esprit. Une majorité de patients atteints de cancer de prostate éprouvent des difficultés dans leur vie sexuelle et leur qualité de vie générale. Si une amélioration notable apparaît avec l’arrêt des traitements, certaines répercussions psychologiques peuvent persister. Le psycho-oncologue peut vous aider à traverser ces épreuves.

 

Qu’est-ce qu’un psycho-oncologue ?

Le psycho-oncologue est un professionnel en psychologie, médecin psychiatre ou encore psychanalyste, spécialement formé pour répondre aux difficultés psychiques des patients touchés par le cancer. Il peut aussi aider les proches des patients face à certaines problématiques.

La psycho-oncologie fait partie des soins de supports disponibles pour tous les patients qui le souhaitent. Le spécialiste peut être en relation avec l’équipe soignante afin de l’aider dans la prise en charge de la maladie, les traitements, mais aussi apporter conseils et soutien à cette dernière.

Vous pouvez faire le choix de demander une rencontre avec un psycho-oncologue dès le début de la prise en charge, à l’annonce de la maladie, afin de vous aider à mieux vivre les séances de traitements. Vous pouvez également demander l’avis du spécialiste et un soutien psychologique après l’arrêt des thérapeutiques. Quel que soit le moment, cette aide est disponible pour vous, quand vous en ressentez le besoin. Votre équipe soignante peut faire le lien avec ce professionnel et l’intégrer à l’équipe pluridisciplinaire chargée de vous suivre durant toute la prise en charge de votre cancer.

 

Cancer de prostate et répercussions psychologiques

Cancer de la prostate & âgeLe cancer de la prostate et sa prise en charge entraînent des répercussions psychologiques et physiques. Celles-ci varient en fonction des traitements médicaux et chirurgicaux réalisés.

Les dysfonctionnements physiques résiduels sont possibles (troubles digestifs, troubles de l’érection, incontinence, fatigue, bouffées de chaleur, troubles du sommeil, mastodynies, gynécomastie, etc.) et perturbent l’estime de soi. Par ailleurs, une fois les traitements terminés, la peur d’une récidive du cancer de prostate peut générer une angoisse difficile à combattre seul, sans soutien psychologique.

En l’absence de traitement, lorsque l’on décide de réaliser une surveillance active du patient avec un dosage du taux de PSA pratiqué régulièrement, l’inquiétude et le stress sont tout de même bien présents. Les malades et leurs proches s’inquiètent de l’évolutivité de la tumeur, de la possibilité de chirurgie, de chimiothérapie, de radiothérapie. Il peut y avoir la peur des traitements hormonaux et de ses effets secondaires. Tous ces éléments sont propices à l’apparition de troubles psychologiques que le psycho-oncologue peut aider à surmonter.

La peur du regard de l’autre face aux « défaillances » sexuelles fait naître la peur du jugement et de l’abandon. Les hommes peuvent sentir leur virilité « affaiblie » et remise en question. La culpabilité est aussi importante face à l’inquiétude de ne pas satisfaire.

Beaucoup de patients minimisent ces répercussions psychologiques, car ils les considèrent comme « peu importantes » face à la guérison du cancer de prostate. Ces problèmes, pour eux, font partie du processus et relèvent presque de la banalité. L’âge des patients au moment de la maladie est parfois aussi une justification face à une vie sexuelle laissée de côté. Pourtant, si la souffrance est secrète, elle est bien réelle.

 

Quel est le rôle du psycho-oncologue ?

Consulter un psycho-oncologue est un moyen de parler et de rétablir la communication aussi au sein du couple. Se libérer des difficultés rencontrées durant la maladie, mais aussi après l’arrêt des traitements, est un excellent moyen de limiter le stress et la frustration pour retrouver un équilibre dans le couple.

Par ailleurs, le psycho-oncologue est là pour répondre aux problématiques. Ses conseils avisés peuvent permettre de repenser la sexualité au sein du couple, sans que celle-ci ne se limite à la pénétration.

Les conjointes des patients malades peuvent y trouver un réconfort et un moyen de communiquer avec leurs époux face à la situation qui peut être tabou.

Le psycho-oncologue aborde avec vous des questions que l’équipe soignante n’est peut-être pas en mesure de gérer. Il peut vous accompagner tout au long du processus de prise en charge thérapeutique afin que vous puissiez lui faire remonter tous vos ressentis à chaque étape du traitement. Cela permet, au-delà d’une libération de la parole, d’envisager la suite des traitements et du processus de prise en charge avec plus de sérénité.

 

Bibliographie :

Psycho-oncologie et urologie : https://www.urofrance.org/base-bibliographique/psycho-oncologie-et-urologie

Société française et francophone de psycho-oncologie :

https://sffpo.fr/la-psycho-oncologie/

Association française des soins oncologiques de support : https://www.afsos.org/fiche-metier/psycho-oncologie/

Limitez vos déplacements et privilégiez la consultation vidéo !

Afin de protéger la santé de nos patients suite à l'épidémie du Covid-19, le cabinet du Dr Davody assure la totalité des consultations en vidéo jusqu'à la fin de l'épidémie. Cliquez sur le bouton ci-dessous et veillez à bien suivre les 3 étapes décrites sur l'image

Consultation vidéo Dr Davody

La prise d'un RDV de consultation Vidéo se fait via le bouton ci-dessous

You have Successfully Subscribed!