Fruits and health

LES BÉNÉFICES DU RÉGIME MÉDITERRANÉEN

LES BÉNÉFICES DU RÉGIME MÉDITERRANÉEN
Notez cet article

Deux importantes études publiées coup sur coup confirment encore une fois l’impact positif du régime méditerranéen sur la santé.

En 2010, le régime méditerranéen a été inscrit par l’UNESCO sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme «un ensemble de savoir-faire, de connaissances, de rituels, de symboliques et de traditions qui concernent les cultures, les récoltes, la cueillette, la pêche, l’élevage, la conservation, la transformation, la cuisson et, tout particulièrement, la façon de partager la table et de consommer les aliments».

 

Cette reconnaissance est pleinement méritée, car en plus de ses profondes racines culturelles, l’alimentation des pays méditerranéens est aujourd’hui reconnue comme l’une des plus «santé» au monde. Ce régime méditerranéen est basé sur cinq grands principes:

  1. L’utilisation systématique de l’huile d’olive comme corps gras.
  2. La consommation abondante (chaque jour) de végétaux (fruits, légumes, légumineuses, produits céréaliers – surtout à grains entiers – et de noix).
  3. La consommation régulière (plusieurs fois par semaine) de poissons et de produits laitiers (surtout yogourts et fromages).
  4. La consommation régulière, mais modérée, de vin rouge (1-2 verres par jour).
  5. La consommation très restreinte (quelques fois par mois) de viandes rouges.

 

Il s’agit donc d’une alimentation très variée, riche en végétaux, en lipides  monoinsaturés et polyinsaturés oméga-3, dans laquelle les sucres complexes des fibres ou des céréales sont les sources principales de glucides et où les protéines proviennent principalement des poissons et légumes  au lieu des viandes rouges.

 

Bénéfices santé

Un très grand nombre d’études de cohorte ont clairement montré que l’adhésion à un régime méditerranéen était associée à une diminution du risque de maladies du cœur, du diabète de type 2, de déclin cognitif et de plusieurs types de cancer. En conséquence, les personnes qui s’alimentent selon le mode méditerranéen améliorent leur probabilité de vieillir en bonne santé et augmentent du même coup significativement leur espérance de vie.

Ces bénéfices santé sont bien illustrés par les résultats de deux études récentes:

  • Des télomères plus longs. Les télomères sont de petits «capuchons» situés à l’extrémité des chromosomes et qui servent à protéger l’intégrité de notre matériel génétique. La perte de ces télomères reflète bien souvent le vieillissement prématuré de la cellule et est associée à une hausse du risque de maladies chroniques et de mort prématurée. En analysant les habitudes alimentaires de 4676 infirmières pendant une période de 20 ans, des scientifiques ont observé que les femmes qui adhéraient le plus fidèlement au régime méditerranéen avaient des télomères significativement plus longs que celles qui s’alimentaient à la mode occidentale (forte consommation de viandes rouges, de sucre et farines raffinés et de malbouffe). Il est donc probable que l’augmentation notable de l’espérance de vie observée chez les personnes qui adhèrent au régime méditerranéen soit liée, au moins en partie, à un ralentissement du vieillissement prématuré des cellules.
  • Hausse de survie au cancer de la prostate. L’impact du régime méditerranéen a également été examiné chez des patients atteints d’un cancer de la prostate et les résultats sont spectaculaires. Ainsi, alors que les personnes qui mangent à la mode occidentale voient leur risque de mortalité augmenter de façon importante (250 %) dans les 10 années suivant le diagnostic, le régime méditerranéen est quant à lui associé à une diminution de 36 % de cette mortalité. Pour les survivants d’un cancer, l’adoption du régime méditerranéen peut donc représenter une des modifications au mode de vie les plus susceptibles de diminuer le risque de récidives et d’améliorer l’espérance de vie.

Ces observations illustrent encore une fois à quel point de simples modifications aux habitudes alimentaires peuvent exercer une énorme influence sur l’espérance de vie en bonne santé. Il n’y a donc que des avantages à s’alimenter selon les principes du régime méditerranéen, non seulement pour ses bénéfices santé, mais aussi, et peut-être surtout, parce qu’il s’agit d’une tradition culinaire extraordinaire, qui permet de profiter de l’incroyable variété de végétaux à laquelle nous avons la chance d’avoir accès.

Sources:

♦ CIHEAM/FAO. 2015. Mediterranean food consumption patterns: diet, environment, society, economy and health. A White Paper Priority 5 of Feeding Knowledge Programme, Expo Milan 2015. Ciheam-iamB, Bari/Fao, Rome. (http://www.fao.org/3/a-i4358e.pdf)

♦ Crous-Bou M et coll. Mediterranean diet and telomere length in Nurses’ Health Study: population based cohort study. BMJ 2014; 349: g6674.

♦ Yang M et coll. Dietary patterns after prostate cancer diagnosis in relation to disease-specific and total mortality. Cancer Prev Res 2015; 8: 545-51.

Docteur André-Philippe DAVODY, chirurgien urologue.

Le Dr André Philippe Davody est Chirurgien Urologue, inscrit depuis 1984 au tableau de l’Ordre des Médecins de la ville de Paris, spécialiste en chirurgie générale, en chirurgie urologique ainsi qu’en chirurgie robotique (Da Vinci). Il est également depuis 1999 expert près la Cour Administrative d’Appel de Paris. Depuis 2018, il est agréé par la Cour de Cassation et inscrit sur la liste Nationale des experts.