3.5/5 - (2 votes)

Lorsque l’on évoque le cancer du rein de stade 4, on parle d’une tumeur rénale avancée, voire métastatique. Le traitement peut varier selon les patients et les caractéristiques de cette dernière, et peut inclure une thérapie ciblée, une chirurgie, une immunothérapie ou encore une radiothérapie. Il est possible de combiner plusieurs de ces thérapies pour traiter le cancer du rein de stade 4.

 

Les caractéristiques du cancer du sein de stade 4

On parle de stade 4 lorsque la tumeur rénale a traversé le tissu fibreux tapissant l’extérieur du rein pour potentiellement envahir la glande surrénale située au-dessus de celui-ci. Un cancer du rein de stade 4 peut aussi être diagnostiqué lorsque la maladie s’est étendue à d’autres parties du corps humain pour former des métastases à distance. Le cancer du rein métastatique peut notamment envahir les poumons, le cerveau, les os ou encore le foie.

Une fois le diagnostic de cancer du rein de stade 4 établi, différentes options thérapeutiques sont possibles. Elles peuvent être utilisées seules ou associées les unes avec les autres. Chaque patient reçoit un traitement personnalisé en fonction de sa situation personnelle. Les antécédents médicaux, thérapeutiques, familiaux, ainsi que l’état de santé général du patient sont pris en compte avant toute décision. Par ailleurs, le traitement va dépendre des caractéristiques précises de chaque tumeur.

 

La thérapie ciblée

La thérapie ciblée est le traitement de référence pour soigner le cancer du rein de stade 4. Elle permet de délivrer, sous forme de médicaments, des molécules particulières capables de se focaliser sur une composante spécifique de la cellule cancéreuse afin de l’empêcher de se développer et de se propager. Avec la thérapie ciblée, les cellules saines sont mieux épargnées, ce qui entraîne donc moins d’effets secondaires pour les patients.

Il existe différentes thérapies ciblées pour traiter le cancer du rein de stade 4. Le sunitinib (Sutent) est le plus fréquemment prescrit. Certains protocoles de traitement consistent à l’associer à du Gemzar (chimiothérapie) pour booster ses performances. C’est notamment le cas face à des cancers du rein à cellules claires où en présence d’un cancer du rein ne présentant pas de bons facteurs pronostiques.

Il existe d’autres traitements ciblés, comme le pazopanib (Votrient), le sorafenib (Nexavar), le cabozantinib (Cabometyx) ou encore l’axitinib (Inlyta).

 

L’immunothérapie

Ce traitement permet de renforcer le système immunitaire pour que celui-ci puisse détruire les cellules tumorales et ainsi lutter contre la maladie.

L’immunothérapie peut être une option en cas de non-réponse à la thérapie ciblée. Votre médecin peut vous indiquer si l’immunothérapie est une bonne option de traitement pour traiter votre cancer du rein de stade 4, en fonction de tous les critères précédemment évoqués.

Il existe plusieurs immunothérapies, notamment :

  • le nivolumab (Opdivo) ;
  • l’ipilimumab (Yervoy) ;
  • le pembrolizumab (Keytruda, que l’on associe parfois à la thérapie ciblée axitinib) ;
  • l’interleukine 2 (Aldesleukine, Proleukin).

 

La chirurgie

Une intervention chirurgicale peut être proposée par l’équipe soignante en charge de votre suivi. Cette chirurgie consiste à maximiser les chances de réussite de la thérapie ciblée, et est donc programmée avant ce traitement.

En règle générale, il s’agit d’une néphrectomie de cytoréduction (exérèse du rein et de la tumeur) afin de retirer la plus grande partie possible de la tumeur. En présence d’un cancer métastatique, la chirurgie permet aussi de traiter les métastases présentes dans les poumons ou au cerveau.

 

L’embolisation artérielle

Elle peut être proposée si l’état de santé général du patient ne permet pas d’avoir recours à une thérapie ciblée ou à une chirurgie. Ce geste consiste à bloquer l’apport de sang dans la tumeur rénale, limitant par la même occasion les saignements dans cette zone. L’embolisation artérielle permet de réduire la taille de la tumeur de façon à soulager les symptômes.

 

La radiothérapie externe

Si le recours à une thérapie ciblée est impossible, votre médecin peut vous proposer un traitement de radiothérapie externe. Les séances d’irradiation réduisent les saignements, les douleurs ainsi que d’autres symptômes entraînés par le cancer du rein de stade 4. Face à une tumeur rénale avec présence de métastases au cerveau ou aux os, la radiothérapie est par ailleurs souvent le traitement choisi pour les traiter.

 

La surveillance active

La surveillance active est une des options de traitement du cancer du rein de stade 4. Elle est mise en place face à une maladie asymptomatique, ou si votre état de santé ne permet pas de subir une chirurgie. Ainsi, votre médecin met en place un suivi rapproché comprenant des consultations et possiblement des examens (analyses de sang, examens d’imagerie) avant de mettre en place un protocole de traitement. Cette surveillance permet de contrôler l’évolutivité de la maladie et de retarder la mise en place de la prise en charge thérapeutique, lorsque cela est possible.

 

Les essais cliniques

Votre médecin peut également vous proposer de participer à un essai clinique dans le cadre du traitement de votre maladie. Les essais cliniques permettent de trouver de nouveaux moyens de prévenir, dépister ou traiter votre cancer du rein avancé. N’hésitez pas à en discuter avec lui au cours d’une consultation.