Biopsie prostate

Une nouvelle technique d’imagerie pour minimiser l’usage des biopsies de prostate

Lorsqu’un homme est atteint d’un cancer de la prostate, les taux de PSA (l’antigène prostatique spécifique) augmentent dans son sang. Des taux de PSA élevés peuvent donc révéler la présence d’un cancer. Toutefois, les affections non cancéreuses comme l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) sont aussi susceptibles d’entraîner une élévation des taux de PSA. Par

Lire plus
hormonothérapie & survie cancer de la prostate agressif

L’hormonothérapie combinée améliore la survie chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate agressif

L’approche habituelle dans le traitement du cancer de la prostate agressif, fait appel à des traitements inhibant la production ou l’utilisation de l’hormone mâle, la testostérone, car le cancer de la prostate est hormono-dependant et plus particulièrement androgeno-dependant. Ces traitements hormonaux de première intention étaient autrefois la castration chirurgicale, donc l’ablation des testicules, remplacée actuellement

Lire plus
intuitive Davinci version Xi

Le Robot DA VINCI XI

Nouvel outil technologique de pointe, le robot DA VINCI Xi de quatrième génération  retranscrit fidèlement les mouvements complexes des mains du chirurgien à l’aide de pinces articulées et miniaturisées introduites par de minimes incisions dans la cavité abdominale du patient. Le geste chirurgical est également optimisé par une vision 3D haute définition, et la possibilité

Lire plus

Traitement du cancer de la prostate par le système CyberKnife

Par le docteur Elie HADDAD Oncologue Radiothérapeuthe – Centre HARTMANN Le cancer de la prostate est le plus fréquent des cancers de l’homme de plus de 50 ans, et il existait jusqu’à peu trois options principales de traitement : la chirurgie, la curiethérapie et la radiothérapie externe. Depuis quelques années, est apparu le traitement CyberKnife qui, comme

Lire plus

Radiothérapie de rattrapage après échec de la prostatectomie

Par le docteur Elie HADDAD Oncologue Radiothérapeuthe – Centre HARTMANN Le cancer de la prostate est le plus fréquent des cancers de l’homme de plus de 50 ans avec en France 70 000 cas et 9 000 décès par an. Ses traitements incluent la radiothérapie externe, la curiethérapie , l’ablatherm ou la surveillance active, mais l’ablation

Lire plus

Radiothérapie externe comme traitement du cancer de la prostate

Par le docteur Elie HADDAD Oncologue Radiothérapeuthe – Centre HARTMANN Le cancer de la prostate est le plus fréquent des cancers de l’homme de plus de 50 ans avec en France 70 000 cas et 9 000 décès par an. Il évolue souvent lentement et peut être actuellement diagnostiqué précocement par un examen clinique et une

Lire plus
Illustration tables de Partin, nomogramme de Kattan et score de Capra

Pronostic du cancer de la prostate : tables de Partin, nomogramme de Kattan et score de Capra

Définition des nomogrammes La classification « TNM » permet de mesurer les caractéristiques d’un cancer de la prostate en combinant les indicateurs T (degré d’extension de la tumeur), N (nombre et emplacement des ganglions atteints) et M (degré de propagation des métastases). Des systèmes plus complexes ont été développés afin d’évaluer la situation réelle du cancer pour

Lire plus
Classification TNM prostate

La classification « TNM » des cancers de la prostate critères et caractéristiques

La classification « TNM » permet d’évaluer les caractéristiques d’un cancer selon des critères de propagations anatomiques locales, régionales et métastatiques à distance. Elle prend en compte la combinaison  d’indicateurs de classement représentés par les lettres T (taille et degré d’extension de la Tumeur initiale), N (nombre et emplacement des Nodes ou ganglions lymphatiques régionaux atteints) et

Lire plus
Depistage prostate

Dépistage individualisé du cancer de la prostate

Avec en France 70 000 cas et 9 000 décès par an, le cancer de la prostate est chez les hommes le plus fréquent et le plus mortel après celui du poumon. Les chances de guérison sont d’autant plus grandes qu’il est soigné précocement, ce qui impliquerait des premiers dépistages autour de 50 ans (près

Lire plus