Après avoir bénéficié d’un traitement focal pour un cancer de la prostate, il est possible pour les patients de voir apparaître des récidives. Celles-ci peuvent survenir malgré un traitement par chimiothérapie, radiothérapie ou encore hormonothérapie. Lorsque la récidive se manifeste, la chirurgie par prostatectomie radicale robot-assistée est-elle efficace ?

Prostatectomie radicale de rattrapage : une piste encourageante

Les données d’un traitement de récidive du cancer de prostate par prostatectomie radicale robot-assistée sont encore peu exploitées. Cette chirurgie, qui consiste à retirer l’ensemble de la prostate, est pourtant tout à fait possible.

Des auteurs franco-britanniques se sont penchés sur l’étude des dossiers de plusieurs patients, traités sur différents centres. L’objectif était de définir si cette chirurgie de rattrapage est performante face à l’apparition d’une récidive du cancer prostatique.

En ce sens, les résultats périopératoires, oncologiques et fonctionnelles de la prostatectomie radicale robot-assistée de rattrapage ont été évalués afin de couvrir tous les aspects et examiner les performances de cette technique chirurgicale en cas de récidive.

 

Prostatectomie totale robotisée: pour quel type de récidive ?

L’étude s’est concentrée sur 82 patients au total. Ces hommes étaient tous âgés de 61 à 69 ans et ont tous bénéficié d’une prostatectomie radicale robot-assistée de rattrapage entre 2010 et 2018. Les patients étudiés n’ont pas été traités par radiothérapie ou hormonothérapie par anti-androgènes lors de leur cancer prostatique initial. L’étude a aussi exclu les hommes porteurs de métastases à distance.

Par ailleurs, le critère majeur pour juger de la pertinence de cette chirurgie prostatique était la survie sans récidive biologique (documentée après dosages réguliers du PSA). Seuls les patients dont l’espérance de vie dépassait 10 ans ont pu être opérés.

Seulement 18 % de ces malades étaient considérés comme porteurs d’un cancer de prostate à haut risque de récidive, avant cette chirurgie de sauvetage.

Deux types de récidives ont été différenciés : la récidive dite “intra” (qui se situe à l’intérieur du champ du traitement focal déjà réalisé), et “extra” (la récidive survient à l’extérieur du champ du traitement focal initial).

 

Performance de la chirurgie prostatique robot-assistée de sauvetage:

À la lumière de ces nouvelles données récoltées, plusieurs conclusions ont pu être mises en avant lors de la surveillance après la chirurgie prostatique robot-assistée de rattrapage :

  • Les complications peropératoires et postopératoires sont rares (0 complication peropératoire, 5 complications postopératoires). Parmi elles, une seule complication postopératoire était grave et impliquait un lâchage de l’anastomose vésico-urétrale. Par ailleurs, on recense 13 % de patients présentant un envahissement des berges de résection.
  • Pour 83 % des hommes opérés, on note une continence considérée comme parfaite. Ces patients ne déclarent aucune fuite urinaire ni aucune nécessité de porter des protections urinaires à un an de la chirurgie.
  • Dans 41 % des cas (34 hommes), une récidive biologique survient en moyenne 2 ans après la prostatectomie radicale robot-assistée. Cette récidive biologique intervient uniquement à cause de deux facteurs de risque : le cancer est de stade T3b et présente donc un envahissement des vésicules séminales et de la capsule, et la récidive est « intra ».
  • 14 % des patients conservent une fonction érectile satisfaisante à un an de l’opération (à noter que chez un tiers des patients, il existait des troubles érectiles avant l’opération. En outre, les bandelettes ont pu être préservées chez 76 % des hommes).

 

L’analyse des données de ces patients touchés par une récidive de leur cancer de prostate permet de démontrer les bénéfices de la prostatectomie radicale robotisée en cas d’échec d’un traitement focal. Cette option thérapeutique est un très bon choix pour traiter la récidive du cancer prostatique. Elle permet de conserver une bonne continence, avec des résultats semblables à ceux obtenus chez des patients traités par prostatectomie radicale robot-assistée lors de leur cancer de prostate initial (voir supérieurs lorsqu’il s’agit des troubles la fonction érectile).

On note, en revanche, que cette intervention chirurgicale réalisée seule est moins pertinente en présence d’une récidive « intra », entraînant un pronostic oncologique plus sombre. Dans cette éventualité, une association de traitements combinant plusieurs approches thérapeutiques peut être indiquée et offrirait de meilleurs résultats.

Référence :

Marconi L et coll.: Robot-assisted radical prostatectomy after focal therapy: oncological, functional outcomes and predictors of recurrence. Eur Urol., 2019; 76: 27–30.

Limitez vos déplacements et privilégiez la consultation vidéo !

Afin de protéger la santé de nos patients suite à l'épidémie du Covid-19, le cabinet du Dr Davody assure la totalité des consultations en vidéo jusqu'à la fin de l'épidémie. Cliquez sur le bouton ci-dessous et veillez à bien suivre les 3 étapes décrites sur l'image

Consultation vidéo Dr Davody

La prise d'un RDV de consultation Vidéo se fait via le bouton ci-dessous

You have Successfully Subscribed!