4.3/5 - (36 votes)

Les injections de PRP peuvent permettre de traiter la dysfonction érectile chez certains hommes avec moins d’effets secondaires.

Déjà utilisées dans de nombreuses indications médicales, les injections de plasma riche en plaquettes apportent désormais une solution à la dysfonction érectile en complétant l’arsenal thérapeutique existant.

 

Qu’est-ce que la dysfonction érectile ?

La dysfonction érectile regroupe les troubles de l’érection chez les hommes :

  • qui ne sont jamais en mesure d’avoir une érection ;
  • qui peuvent avoir des érections transitoires, mais qui ne durent pas suffisamment longtemps pour avoir des rapports sexuels ;
  • qui ont des érections de mauvaise qualité rendant impossible la pénétration.

On parle de dysfonction érectile primaire lorsque l’homme n’a jamais pu obtenir ou conserver une érection, et de dysfonction érectile secondaire si les troubles surviennent plus tard au cours de la vie, chez un homme qui avait une fonction érectile totalement normale.

Ce trouble de l’érection concerne près de la moitié des hommes aux États-Unis dès la quarantaine. S’il tend à se manifester avec l’âge, il n’est pourtant pas considéré comme étape naturelle du vieillissement et peut être pris en charge correctement, peu importe l’âge du patient.

À noter : il arrive que les hommes ne soient pas en mesure d’avoir des érections de manière ponctuelle. Ceci est tout à fait normal et ne rentre pas dans les critères de la dysfonction érectile.

 

Troubles de l’érection : causes et origines

Consultez également notre article sur les troubles de l’érection suite à l’ablation de la prostate

Les injections de plasma riche en plaquettes (PRP) font partie des traitements médicaux régénératifs qui utilisent le sang du patient afin d’encourager la cicatrisation et la régénération tissulaire.

En médecine, on utilise déjà le PRP dans plusieurs domaines comme le traitement des lésions des tendons, du cartilage et des ligaments, certaines blessures musculaires, la pseudarthrose, la médecine esthétique (rajeunissement du visage, du cou, du décolleté ou des mains, cicatrices d’acné, alopécie)… Désormais, les injections de plasma riche en plaquettes ont rejoint les traitements de la dysfonction érectile.

Elles consistent à injecter dans le pénis une substance issue du propre sang du patient. Le PRP contient en effet des plaquettes, des cellules qui favorisent la cicatrisation et la régénération des tissus. Le but majeur est de stimuler la circulation sanguine de la verge et de restaurer les tissus caverneux, les éponges vasculaires qui se gorge de sang pendant une érection.

La séance se déroule en plusieurs étapes :

  • le sang du patient est prélevé dans un tube au cours d’une prise de sang classique ;
  • il est centrifugé pour séparer le plasma des globules blancs et traité ;
  • le plasma obtenu est injecté dans les corps caverneux du pénis par une fine aiguille.

Le traitement est peu douloureux, le médecin utilise une crème anesthésiante pour engourdir le pénis avant de réaliser les injections.

Plusieurs injections peuvent être nécessaires au cours d’une même séance pour traiter toute la zone concernée et assurer une bonne répartition du produit.

Un pansement compressif est ensuite mis en place et devra être gardé dans les deux heures qui suivent le geste.

 

Injection PRP : Intérêt du traitement

injection PRP pour dysfonction erectile

Face aux thérapies conventionnelles, les injections de PRP au niveau pénien présentent l’avantage de n’engendrer que très peu d’effets secondaires indésirables.

  • Le corps du patient utilise son propre sang et ses propres tissus pour se régénérer.
  • Les effets se maintiennent plusieurs mois (de 12 à 15 mois +), période pendant laquelle il est possible d’arrêter les autres traitements de la dysfonction érectile.
  • Le traitement est peu invasif et n’implique aucun geste chirurgical.
  • Les injections peuvent être renouvelées après une certaine période si besoin.

 

Traiter les problèmes d’érection par injection PRP

La technique des injections de plasma riche en plaquettes n’est donc pas nouvelle, car elle est utilisée dans de nombreuses indications et domaines de médecine depuis plusieurs années pour encourager la cicatrisation tissulaire.

Concernant le traitement de la dysfonction érectile, les urologues se servent du PRP depuis environ un an, avec une bonne efficacité. Il améliore la qualité et la durée des érections, réduit la courbure et la douleur causées par la maladie de Lapeyronie et traite les lésions suite aux cicatrices postopératoires.

Sur le plan physique, les hommes sont capables de retrouver une érection et des rapports sexuels satisfaisant, avec une amélioration sur la confiance en soi et l’aspect psychologique.

Les études sur le sujet montrent des résultats très encourageants qui nécessitent des explorations complémentaires avant de pouvoir utiliser les injections de PRP de manière standardisée.