Notez cet article

Une alimentation riche en tomates exerce un effet protecteur contre le cancer de la prostate, d’autant plus lorsqu’elle intègre aussi beaucoup de légumineuses.

Ces recherches ont été conduites par plusieurs institutions médicales britanniques et elles ont concerné quelque 15.000 hommes, dont environ 2.000 souffraient d’un cancer prostatique.

Les chercheurs ont comparé la nature du régime alimentaire des participants, tout en tenant compte des facteurs de confusion possibles comme l’âge ou les antécédents familiaux de cancer. Le résultat indique que la consommation d’au moins dix portions de tomates (ou de préparations à base de tomates) par semaine diminue de près de 20% le risque de développer un cancer de la prostate. L’effet protecteur est mis au crédit du lycopène, un puissant antioxydant dont la tomate est particulièrement riche. Des travaux précédents avaient déjà suggéré cette action bénéfique. Un impact d’ailleurs encore plus marqué dans le cas d’une alimentation faisant la part belle aux légumineuses, comme les haricots, les pois, les lentilles ou le soja, et plus globalement aux fruits et aux légumes. De quoi faire le plein d’énergie et prendre des forces pour pratiquer une activité physique régulière, un autre élément important dans la prévention du cancer.

 

Source: Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention (http://cebp.aacrjournals.org)