5/5 - (1 vote)

La libido est un aspect essentiel de notre bien-être émotionnel et physique. Elle peut parfois être mise à mal par diverses pathologies. Certaines maladies peuvent en effet avoir une influence sur la libido et la vie intime. D’autres peuvent être source de stress et avoir un impact sur le plan moral et psychologique. Mais contrairement aux idées reçues, toutes ces maladies n’ont pas une influence directe sur le désir sexuel. Voici un aperçu des différents problèmes de santé qui peuvent influencer la libido.

 

Baisse de libido et maladies cardiaques

pathologie cardio vasculaire

Les patients atteints de maladie cardio-vasculaire peuvent avoir quelques craintes à avoir une activité sexuelle satisfaisante. Pourtant, celle-ci est tout à fait possible, et même encouragée.

Quelques précautions sont tout de même à suivre, notamment chez les personnes qui ont subi un infarctus qui doivent attendre quelques jours (entre 8 et 10) après le retour à domicile pour pratiquer des rapports sexuels en toute sécurité. Un test d’effort est parfois nécessaire pour s’assurer de toute contre-indication.

Les pathologies coronariennes peuvent, dans certains cas, affecter les relations sexuelles en altérant la fonction érectile chez l’homme. C’est le cas lorsque les artères irriguant le pénis sont abîmées. La prise de traitements médicaux est possible, mais elle doit faire l’objet d’une discussion avec son médecin urologue pour vérifier la compatibilité entre les différents traitements et éviter les risques de complications.

L’hypertension artérielle fait aussi partie des troubles cardio-vasculaires qui peuvent altérer la qualité de l’érection. En impactant la souplesse des artères, cette affection entrave l’irrigation du sang du tissu érectile de la verge. Mais les troubles érectiles peuvent aussi être provoqués par le traitement de l’HTA et faire partie des effets secondaires de certains médicaments.

La libido peut par ailleurs être affectée par le stress et l’angoisse de la performance chez ces malades, qui ont parfois la sensation d’être diminués. Baisse du désir, dysfonction érectile, troubles de l’éjaculation, le caractère psychologique joue aussi un rôle prépondérant, au même titre que les causes médicales à proprement parler. On parle aussi de causes psychogènes.

 

Diabète et libido

Le diabète n’a pas d’impact sur la libido lorsqu’il est bien équilibré. Une maladie non prise en charge, en revanche, peut être source de troubles sexuels, notamment à cause des neuropathies qu’elle implique. Cela peut se traduire par une dysfonction érectile chez l’homme.

 

Les affections de la prostate et libido

Les troubles de la prostate sont des causes potentielles de perturbation de la vie sexuelle et de la libido. L’adénome de prostate, une affection bénigne, est parfois pointé du doigt dans les troubles de l’érection. Or, c’est plutôt l’âge des patients qui affecterait les performances sexuelles, car cette tumeur bénigne survient généralement après l’âge de 50 ans. Les troubles urinaires provoqués par l’adénome de la prostate, et l’impact sur la qualité de vie des malades sont des causes probables de la dégradation de la vie sexuelle.

Lire également notre article sur l’ablation de la prostate et le troubles de l’érection

 

Les variations hormonales et la libido

menopause

La ménopause est une période pendant laquelle le corps de la femme subit de nombreuses perturbations : sécheresse vaginale, diminution de l’élasticité des tissus, bouffées de chaleur… La sexualité peut devenir plus difficile et être source d’inconfort voire de douleurs, ce qui a un impact direct sur la baisse du désir. À l’inverse, certaines femmes expérimentent un regain d’appétit sexuel à la ménopause, car elles se sentent plus libres et plus en confiance. Outre les perturbations physiques, le caractère symbolique de la ménopause et ses implications peuvent eux aussi impacter la libido. Des traitements existent pour vivre cette période le plus sereinement possible.

Chez l’homme, la testostérone subit elle aussi une baisse de production (certains chercheurs parlent même d’andropause) et peut s’accompagner de troubles physiques et d’une baisse du désir sexuel. Des traitements peuvent aider à contrebalancer ces effets.

Lire également notre article sur le prolapsus génital

 

Tumeurs malignes (cancer) et libido

Le cancer peut avoir un fort retentissement sur la vie intime. Source de stress et de fatigue, la maladie et ses traitements peuvent aussi transformer le corps et affecter l’érection, le désir, et le plaisir sexuel. Le partage et le respect mutuel avec sa ou son partenaire sont essentiels pour se reconstruire et retrouver une vie sexuelle satisfaisante.

 

Les lésions de la moelle épinière

Chez l’homme, les troubles médullaires peuvent impacter la fonction génito-urinaire selon la localisation de la lésion. Certains patients conservent une érection suffisante pour des rapports sexuels satisfaisants, mais l’éjaculation reste bien souvent perturbée.
La sexualité et les rapports intimes peuvent être repensés pour retrouver du plaisir en dehors de la pénétration.

 

Douleurs articulaires et libido

Ces affections, comme la polyarthrite, peuvent représenter un frein à certaines activités sexuelles du fait du caractère inconfortable, voire douloureux, de certaines positions. Mais la libido n’est pas directement impactée par ces maladies, et de nombreuses astuces existent pour rendre les rapports sexuels plus confortables.

 

Le stress et la libido

Le stress peut mettre le corps à rude épreuve. Il peut fortement impacter la vie sexuelle, tant sur le plan du désir que des troubles fonctionnels (érection, lubrification, éjaculation…). Bien gérer son stress permet souvent d’améliorer sa vie intime.

 

Dépression et libido

La dépression affecte le corps et s’accompagne souvent d’une asthénie générale et de troubles de l’humeur. Les personnes dépressives peuvent connaître une baisse d’intérêt pour le sexe. Par ailleurs, certains antidépresseurs peuvent avoir un impact sur la libido, le plaisir sexuel et la jouissance.

Discuter avec son médecin permet souvent de remédier aux troubles passagers de la libido et de la vie intime. Des solutions existent pour retrouver du plaisir et une vie sexuelle épanouie.