4.5/5 - (4 votes)

La maladie de Lapeyronie, qui se caractérise par la formation d’une plaque fibreuse dans les tissus du pénis et qui provoque une déformation de la verge et, chez certains, patients, des troubles de l’érection, nécessite un traitement personnalisé et adapté à chacun.

En fonction de l’atteinte, il est possible de proposer un traitement chirurgical. L’opération de la maladie de Lapeyronie est généralement proposée dans les cas les plus graves. Différentes techniques peuvent alors être envisagées en fonction de chaque profil de patients.

La prise en charge thérapeutique avec chirurgie peut être divisée en trois grandes catégories de profils : les patients qui n’ont plus d’érection, les patients qui présentent une déformation simple, dans un seul plan, et les patients porteurs de déformation complexe, mais dont l’érection est préservée. La technique peut aussi dépendre de la sévérité de l’atteinte et du degré de courbure de la verge. Chaque option possible doit être discutée en amont avec le chirurgien urologue.

 

Maladie de Lapeyronie : Traitement chirurgical avec absence totale d’érection

courbure penis lapeyronie

Le premier profil de patients touchés par la maladie de Lapeyronie concerne les hommes qui, en plus de présenter une déformation marquée du pénis, ont également une absence quasi complète d’érection. Cette situation a généralement de lourdes conséquences sur le plan moral et la qualité de vie des hommes touchés.

Il existe heureusement une solution thérapeutique avec la chirurgie : l’implant pénien.

La pose d’implant pénien est une opération relativement simple, mais qui comporte des bénéfices considérables pour les hommes concernés. Non seulement elle permet de corriger la déformation de la verge, mais elle permet aussi de restaurer la fonction érectile.

Contrairement aux traitements médicaux tels que le Viagra ou le Cialis ( également appelé Tadalafil ) qui peuvent être inefficaces dans ces cas sévères, l’implant pénien présente un très bon taux de satisfaction pour les patients. Ceux-ci peuvent ainsi retrouver une vie sexuelle épanouie et active.

Consultez également notre article sur les injections de Plasma (PRP) pour la dysfonction érectiles

 

Maladie de Lapeyronie : Traitement chirurgical en cas de déformation du pénis simple sans troubles de l’érection

Le second profil de patients atteints de la maladie de Lapeyronie inclut ceux qui conservent une bonne qualité des érections, mais qui ont une déformation qui se limite à un seul plan. Cette déformation peut prendre la forme d’une courbure vers le haut, vers le bas, vers la gauche ou vers la droite. Elle est habituellement de faible intensité : inférieure à 45°.

Pour ce type de patients, on peut proposer une technique chirurgicale : la plicature. Cette intervention consiste à pratiquer un raccourcissement modéré du côté non touché par la maladie dans le but de rétablir la symétrie du pénis.

Il est très important de noter que l’objectif principal de cette chirurgie urologique n’est pas d’obtenir un pénis parfaitement droit, mais plutôt de réduire considérablement la courbure tout en minimisant le raccourcissement induit par ce type d’intervention.

Cette solution thérapeutique permet aux hommes de conserver leur fonction érectile tout en améliorant l’aspect esthétique de leur verge.

Ce profil de patients peut aussi inclure les hommes qui maintiennent une bonne capacité érectile et qui présentent une courbure simple et limitée.

 

Maladie de Lapeyronie : traitement chirurgical en cas de déformation complexe sans troubles érectiles

Le troisième et dernier profil de patients touchés par la maladie de Lapeyronie inclut les hommes qui conservent une fonction érectile satisfaisante, mais qui présentent une courbure très importante de la verge.

Cette courbure ou déformation est marquée et supérieure à 45°. Dans certains cas, celle-ci peut même aller bien au-delà. Dans ces conditions, une intervention de plicature ne serait pas suffisamment efficace et ne parviendrait pas à traiter la verge de manière satisfaisante, car le raccourcissement serait trop important.

Le traitement chirurgical qui peut alors être proposé consiste à retirer la plaque du côté touché par la maladie de Lapeyronie. Chez certains patients, la plaque peut être remplacée par du tissu de synthèse. Le choix du type de greffe est influencé par plusieurs facteurs et doit être longuement discuté avec un chirurgien urologue. La greffe va permettre de restaurer la longueur du côté raccourci par la pathologie tout en améliorant la courbure.

En somme, la prise en charge chirurgicale de la maladie de Lapeyronie est entièrement personnalisée. Elle doit être adaptée à chaque profil de patient en fonction du degré de sévérité de l’atteinte et de l’état de la fonction érectile.

Chaque opération présente ses avantages et inconvénients. La décision de se faire opérer doit être prise de manière éclairée selon les besoins et souhaits de chaque patient.

Dans tous les cas, il est essentiel de faire appel à un chirurgien urologue spécialisé pour trouver la meilleure option thérapeutique pour chaque situation.

La chirurgie peut améliorer significativement la qualité de vie de nombreux patients et leur permettre de retrouver confiance en eux. Elle peut nettement améliorer la vie sexuelle.