La prise en charge thérapeutique du cancer de la prostate ne cesse d’évoluer. Une étude publiée en mars 2020 par des scientifiques américains apporte un nouvel espoir dans le traitement du cancer de la prostate avancé. La radiothérapie stéréotaxique ablative présenterait de bons résultats chez les patients ayant déjà été traités par chirurgie prostatique ou radiothérapie externe traditionnelle. Voici ce qu’il faut retenir de cet essai.

 

Qu’est-ce que la radiothérapie stéréotaxique d’ablation ?

Ce traitement consiste à administrer de fortes doses d’irradiation dans des zones très ciblées afin de détruire les cellules tumorales tout en épargnant au maximum les tissus et organes avoisinants. Pour déterminer l’endroit précis des faisceaux, les radiothérapeutes programment un scanner dosimétrique qui réalise des clichés du corps sous plusieurs angles de façon extrêmement précise. Le tout est guidé par un ordinateur produisant des images d’une très haute précision. On utilise généralement ce type de radiothérapie externe pour traiter les métastases cérébrales, osseuses, pulmonaires, mais également en première intention chez les patients atteints de cancer de prostate qui ne veulent pas ou ne peuvent pas bénéficier d’une chirurgie.

 

Comment l’étude a-t-elle été menée ?

L’équipe de chercheurs de l’université Johns Hopkins de Baltimore a étudié l’effet de la radiothérapie stéréotaxique d’ablation pour évaluer les bénéfices d’un tel traitement contre le cancer avancé de prostate. À cet effet, 54 hommes d’une moyenne d’âge de 68 ans ont été suivis. Ces patients étaient tous porteurs de trois tumeurs métastatiques ou moins. Tous ont déjà bénéficié d’un premier traitement pour leur cancer, alors limité à la prostate. Certains de ces hommes ont été traités par hormonothérapie jusqu’à 6 mois avant leur entrée dans le protocole de recherche.

Deux groupes ont été formés au hasard. Un premier groupe composé d’un tiers des malades n’a pas reçu le traitement de radiothérapie. Chez eux, on observait une simple surveillance. Les autres es patients ont été irradiés par radiothérapie stéréotaxique ablative, à raison de 1 à 5 séances par tumeur, durant une semaine de traitement.

Le suivi de tous ces hommes a ensuite duré 6 mois. Ils bénéficiaient à cet effet de contrôles du taux de PSA, d’une surveillance des symptômes ou de l’augmentation de taille de la tumeur. Était également répertorié le nombre de patients qui ont finalement suivi un traitement hormonal.

 

Radiothérapie stéréotaxique et cancer de prostate métastatique : que disent les résultats ?

Les résultats obtenus à travers cette étude sont positifs et démontrent un réel bénéfice d’un tel traitement face au cancer prostatique avancé. Seulement 19 % des patients traités avec cette radiothérapie ont subi une évolution de leur cancer contre 61 % des patients appartenant au groupe de surveillance seule.

Selon les auteurs d’un éditorial qui accompagnait l’article publié par les scientifiques, les résultats encouragent globalement l’hypothèse selon laquelle les lésions visibles en imagerie devraient être retirées, dans la mesure du possible, pour optimiser les chances de guérison du cancer.

Par ailleurs, les scientifiques ont utilisé un nouveau type d’examen de médecine nucléaire appelé TEP-PSMA. Ce dernier semble très performant puisqu’il a permis de mettre en évidence des tumeurs de très petite taille qui n’étaient pas visibles au scanner traditionnel.

 

Comment agit la radiothérapie stéréotaxique sur les métastases peu avancées ?

S’il reste encore de nombreuses inconnues quant aux mécanismes d’action d’un tel traitement sur les métastases de stade précoce, les auteurs de l’étude suggèrent que l’irradiation des lésions visibles serait en mesure de bloquer le processus de croissance de tumeurs trop petites pour être visualisées. Ils émettent l’hypothèse que la radiothérapie stéréotaxique d’ablation encouragerait la destruction des cellules cancéreuses par le système immunitaire. Quoiqu’il en soit, ce type de traitement pourrait permettre de repérer des tumeurs de très petite taille.

 

Quel est le traitement actuel des cancers métastatiques de la prostate ?

Le traitement du cancer prostatique métastatique peu avancé repose aujourd’hui essentiellement sur une hormonothérapie chez les patients ayant déjà subi une chirurgie ou une radiothérapie. Celle-ci se fait bien souvent par blocage androgénique. Cette hormonothérapie peut être associée ou non à une chimiothérapie ou une radiothérapie, en prenant en considération les précédents traitements du cancer lorsqu’il était à un stade précoce.

Il semblerait donc que la radiothérapie stéréotaxique ablative donne de bons résultats pour le traitement des tumeurs prostatiques métastatiques. Les résultats obtenus grâce à cette étude nécessitent d’être confirmés et complétés par d’autres évaluations sur un panel plus large de patients. Cependant, ils semblent ouvrir la voie à de futures possibilités dans le traitement des cancers de la prostate présentant des métastases peu étendues.

 

Bibliographie :

New radiation therapies keep advanced prostate cancer in check – https://www.health.harvard.edu/blog/new-radiation-therapies-keep-advanced-prostate-cancer-in-check-2020042819700

Limitez vos déplacements et privilégiez la consultation vidéo !

Afin de protéger la santé de nos patients suite à l'épidémie du Covid-19, le cabinet du Dr Davody assure la totalité des consultations en vidéo jusqu'à la fin de l'épidémie. Cliquez sur le bouton ci-dessous et veillez à bien suivre les 3 étapes décrites sur l'image

Consultation vidéo Dr Davody

La prise d'un RDV de consultation Vidéo se fait via le bouton ci-dessous

You have Successfully Subscribed!