méthodes de traitements des cancers de la prostate

Cancer de la prostate : présentez-vous ces facteurs de risque ?

Une association est établie entre le risque de développer un cancer de la prostate et l’existence d’un syndrome métabolique. Ce syndrome désigne l’accumulation de problèmes de santé qui traduisent un mauvais métabolisme corporel. Il s’agit d’un état qui expose à des maladies comme le diabète de type 2, les troubles cardiovasculaires et l’accident vasculaire cérébral

Lire plus
Cancer du sein et de la prostate : un lien surprenant

Cancer du sein et de la prostate : un lien surprenant

Les antécédents familiaux de cancer de la prostate exposent la femme à un risque accru de cancer du sein : pour celles qui sont concernées, la surveillance devrait être encore plus étroite. L’histoire familiale est déjà prise en compte dans l’évaluation du risque de souffrir de l’un de ces cancers, mais de manière cloisonnée. Ce qu’indique

Lire plus
longueur de l'Index

La longueur de l’index, indicateur du cancer de la prostate

Même si cela y ressemble, c’est loin d’être une plaisanterie : les hommes dont l’index est plus long que l’annulaire présenteraient moins de risques de développer un cancer de la prostate ! Une conclusion qui repose sur une étude conduite par l’Université de Warwick et l’Institut britannique de recherche sur le cancer. Publication dans le

Lire plus
Circoncision

Cancer de la prostate : la circoncision limite le risque

Les hommes circoncis semblent bénéficier d’un certain degré de protection contre le cancer de la prostate. Ce constat a été posé au terme d’une étude qui a examiné des données concernant quelque 3.400 hommes, dont la moitié souffraient d’un cancer de la prostate. Il ressort, après analyse approfondie d’une série de caractéristiques individuelles, que ceux

Lire plus
Couple serein

Cancer de la prostate : l’âge détermine le traitement

Les patients les plus âgés souffrant d’un cancer de la prostate sont généralement soumis à des traitements moins efficaces que ceux proposés aux malades plus jeunes. Il en résulte un risque de décès accru, affirme une étude américaine. Des chercheurs de l’Université de San Francisco ont publié une étude sur le sujet dans une récente

Lire plus

Les mutations héréditaires des gènes de réparation de l’ADN et le Cancer prostatique métastasé

La médecine moderne a pour ambition d’utiliser le bon traitement chez le bon patient. Cette volonté d’aboutir à des thérapies de plus en plus ciblées passe par la recherche d’anomalies génétiques causales, notamment de mutations qui peuvent affecter de très nombreux gènes. Les mutations héréditaires de certains gènes impliqués dans la réparation de l’ADN, tels

Lire plus
Chinese_ivory_statue_man_and_woman_engaged_in_sexual_foreplay_Wellcome_L0035540

Cancer de la prostate : combien d’éjaculations par mois ?

Une étude réalisée voici quelques années affirmait que les éjaculations fréquentes protégeaient contre le cancer de la prostate : les mêmes chercheurs confirment. Ils confirment, et pour le résultat le plus bénéfique, ils placent la barre (très) haut, à au moins 21 éjaculations par mois (!) : à ce rythme, l’homme s’expose à un risque

Lire plus
Scanner centrage radiotherapie

Cancer de la prostate : traitement hormonal associé à la radiothérapie

Une étude américaine conclut que les patients souffrant d’un cancer de la prostate à un stade précoce doivent bénéficier d’un traitement hormonal, en combinaison avec la radiothérapie. Ce vaste essai clinique a intégré quelque 2.000 patients présentant un cancer de la prostate à un stade précoce, caractérisé par une atteinte très localisée et des niveaux

Lire plus

Cancer de la prostate : le chien toujours aussi étonnant

Nouvelle démonstration de l’incroyable efficacité du flair du chien dans la détection du cancer de la prostate en reniflant des échantillons d’urine. Il s’agit d’une confirmation de capacités olfactives exceptionnelles, testées ici sur près d’un millier de personnes. Environ la moitié souffraient d’un cancer de la prostate, alors que les autres en étaient exemptes (il

Lire plus

Cancer de la prostate et acné : le doute est levé

La question se posait de savoir si les antécédents d’acné pouvaient être considérés comme un indicateur du risque de cancer de la prostate. La réponse est négative. Pourquoi ces soupçons sur l’acné ? D’abord, parce qu’elle intègre une composante hormonale (androgènes), comme le cancer de la prostate. Ensuite, parce que la bactérie Propionibacterium acnes (responsable

Lire plus